Blog

Qu’est-ce que la Compostela et comment l’obtenir ?

History of the Camino

Qu’est-ce que la Compostela et comment l’obtenir ?

Partager

  • Facebook
  • Twitter
19-03-2020

Qu’est-ce que la Compostela ? Est-ce la même chose que la Crédencial ? Et la Compostelana ? De nombreuses questions surviennent lorsque le pèlerin se prépare pour le Chemin de Compostelle. Et certaines des questions les plus communes sont liées à la signification de la Compostela : de quoi s’agit-il, quelle est sa signification, où l’obtenir, que faire avec elle. Aujourd’hui, nous allons tenter de répondre à certaines de ces questions pour que vous puissiez profiter de votre pèlerinage sans préoccupations.

Qu’est-ce que la Compostela ?

Commençons par le début. La Compostela (parfois appelée par erreur la Compostelana) est le document qui certifie la réalisation du Chemin de Compostelle. La Compostela est accordée par les autorités ecclésiastiques et peut donc être récupérée au Bureau de l’attention au pèlerin de la Cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Cette certification est apparue entre le IXe et le Xe siècle, lorsque le pèlerinage à la tombe de l’apôtre s’est institutionnalisé. Dans un premier temps, des insignes étaient utilisés, tels que la coquille Saint-Jacques. La facilité de falsification a ensuite obligé à l’Église de la remplacer au XIIIe siècle par les dénommées « Cartes probatoires », directement à l’origine de l’actuelle Compostela.

Qu’est-ce que la Compostelana ?

La Compostelana en tant que telle n’existe pas. Lorsque vous entendrez parler de la Compostelana, vous saurez qu’il s’agit en réalité de la Compostela. Il s’agit d’une erreur très commune, dont l’origine est inconnue et qui s’est infiltrée dans la culture populaire de Saint-Jacques-de-Compostelle. Mais nous, en tant que bons pèlerins, nous devons parler proprement : le nom correct du document qui certifie notre pèlerinage est, comme indiqué ci-dessus, la Compostela.

Comment obtenir la Compostela ?

Pour obtenir la Compostela, le pèlerin doit avoir respecté trois exigences basiques : réaliser le Chemin de Compostelle dans un but religieux ou spirituel, avoir parcouru l’une des routes sur au moins 100 km à pied ou à cheval, ou 200 km à vélo, et certifier cette distance.

La Crédencial du pèlerin est le document nécessaire pour obtenir la Compostela.

Pour pouvoir certifier ces trois exigences, le pèlerin doit apporter un document que beaucoup confondent avec la Compostela : la Crédencial du pèlerin. Comme nous l'avons déjà expliqué dans un article antérieur, la Crédencial est le document qui nous certifie en tant que pèlerin.

Avec un caractère personnel et intransmissible, la Crédencial peut s’obtenir dans les différentes associations des amis du Chemin de Compostelle, dans les auberges, les paroisses et les confréries de l’apôtre de Saint-Jacques-de-Compostelle. Dans ce document, le pèlerin devra réunir les cachets des endroits par lesquels il passe, dans le but de certifier les kilomètres minimum exigés.

Ces cachets peuvent s’obtenir dans les auberges, les Associations d’amis du Chemin, les églises et autres lieux comme les mairies, les bars ou les bureaux de Correos. Dans la Crédencial, vous pouvez ajouter tous les cachets que vous voulez, mais pour obtenir la Compostela, la Cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle établit comme minimum deux cachets par jour durant les derniers 100 kilomètres pour les pèlerins à pied ou à cheval, et les derniers 200 kilomètres pour ceux qui réalisent le Chemin à vélo.

Où commencer le Chemin de Compostelle pour obtenir la Compostela

Avant de commencer à marcher, beaucoup de pèlerins se demandent : Où dois-je commencer le Chemin de Compostelle pour obtenir la Compostela ? Nous allons essayer de vous répondre.

Si vous décidez de le faire à pied, vous devrez commencer au moins à Sarria, dans le cas du Chemin français, à Tui ou A Guarda pour le Chemin Portugais, à Ferrol ou Neda pour le Chemin Anglais, à Vilalba pour le Chemin du Nord, à Lugo pour le Chemin Primitif et à Ourense si vous choisissez le Chemin Sanabrés ou la Route de l’Argent.

Même ceux qui réalisent le Chemin à Finisterre et Muxia à l’envers (c’est-à-dire, avec destination à Saint-Jacques-de-Compostelle) pourront recevoir la Compostela dans le cas où ils parcourent l’étape côtière qui unit Muxia et Finisterre, et complètent le reste de la Route jusqu’à la Capitale de Galice.

Pour les pèlerins cyclistes, le minimum établit est 200 km. Ainsi, les cyclistes qui se décident pour le Chemin français devront commencer à Ponferrada, à Povoa do Varzim pour le Chemin Portugais, à Tapia de Casariega pour la Chemin du Nord, à Grandas de Salima pour le Chemin Primitif et depuis A Gudiña pour le Chemin Sanabrés ou la Route de l’Argent.

Les enfants peuvent-ils également recevoir la Compostela ?

Bien sûr. Selon les règles de la Cathédrale, les enfants qui réalisent le Chemin de Compostelle, et qui ont fait leur communion, où qui ont l’âge suffisant pour comprendre la nature spirituelle du pèlerinage, recevront la Compostela.

S’ils sont trop petits, la Cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle leur donnera un certificat spécial avec leur nom. Et dans le cas de bébés, leurs noms seront ajoutés sur la Compostela de leurs parents ou de l’adulte qui l’accompagne.

 

À part la Compostela : autres certifications du Chemin de Compostelle

En plus de la Compostela, il existe d'autres certifications pour les pèlerins. Voici une brève description :

Certificado de distancia del Camino de SantiagoCertificat de distance. C’est la seule certification du Chemin de Compostelle délivrée par la Cathédrale, en plus de la Compostela. Le certificat de distance certifie le nombre de kilomètres parcourus, indépendamment du point d’origine du pèlerinage.

Il indique le jour et le point de départ, les kilomètres, en plus du jour d’arrivée et la Route suivie. Les pèlerins qui ont réalisé leur pèlerinage avant l’existence de ce document peuvent le sollicité à l’adresse certificadodedistancia@catedraldesantiago.es.

Fisterrana y MuxianaFisterrana et Muxiana. Les pèlerins qui décident de continuer leur Route jusqu’à Finisterre et Muxia, ou qui décident simplement de faire ce Chemin pourront également obtenir un certificat du pèlerinage. Pour cela, ils devront continuer à cacheter leur Crédencial de pèlerin jusqu’à leur destination, s’ils ont assez d’espace pour cela, où obtenir une autre.

Le mécanisme est le même que pour la Compostela : il faudra réunir deux cachets par jours pour démontrer le passage par chacune des étapes. Les certifications sont livrées dans l’auberge de Finisterre et dans le bureau de tourisme de Muxia.

 

Traslatio XacobeaTraslatio Xacobea. C’est le document qui certifie la réalisation de la Traslatio ou Chemin Xacobeo par voie maritime-fluviale, qui évoque le parcours réalisé par bateau des restes de l’apôtre à l’arrivée sur la côte galicienne.

La Traslatio Xacobeo est livrée par la Fondation Xacobea et le Concello de Padrón à tous les membres de l’équipage et les embarcations qui démontrent avoir réalisé cette route, qui démarre dans le port de San Vicente do Mar à O Grove ou de Ribeira, touche terre à Padrón.

 

Pedronía del Camino de SantiagoPedronía. La localité de Padrón, où sont arrivés les restes de l’apôtre, selon la légende, compte sur une autre certification : la Pedronía. Pour l’obtenir, le pèlerin devra parcourir un minimum de 18 kilomètres jusqu’à Padrón, soit depuis Saint-Jacques-de-Compostelle, soit depuis n’importe quelle autre localité de la Ria de Arousa, en suivant la route maritime-fluviale.

En plus, il devra visiter les lieux les plus importants de cette localité : l’église paroissiale de Sant María de Iria Flavia, l’ancien siège épiscopal ; La source du Carmen, représentation de la Traslatia et du baptême de la Reine Lupa ; Santiaguiño do Monte, où l’apôtre prêchait ; et le Pedrón, la pierre sur laquelle a été attaché le bateau qui a transporté l’apôtre depuis la Palestine et qui se trouve dans l’église paroissiale de Santiago de Padrón.


Votre adresse email ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont marqués avec *