RÉCUPÉREZ VOTRE COMPOSTELA ET PROFITEZ DE SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLE

 

 

  

Le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle a pour but, comme son nom l’indique, d’atteindre Saint-Jacques-de-Compostelle. Bien que l’itinéraire de certains pèlerins ne mène pas à cette ville, la majorité choisit la Plaza del Obradoiro donnant sur la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle comme étape d’arrivée. 


L’Obradoiro reçoit chaque jour des pèlerins provenant de chemins, nationalités et villes d’origine bien différents, mais tous partagent la même émotion à leur arrivée. Après cet intense moment émouvant surgit la question suivante : que faire à Saint-Jacques-de-Compostelle ? 

En premier lieu, rendez-vous au SERVICE DE CONSISGNE DU PÈLERIN, du bureau de poste Rúa do Franco, après avoir profité de votre arrivée Plaza del Obradoiro, pour laisser votre sac à dos, valise, vélo ou bâton. Il se trouve à 3 minutes de la cathédrale et 5 minutes de la Plaza de Galicia (où se situe le principal arrêt de bus, de la ville et de l’aéroport). Nous les conserverons pour vous afin que vous puissiez visiter la cathédrale où ils ne sont pas autorisés, récupérer votre Compostela, vous promener dans la ville ou vous rapprocher de Finisterre.

 

 

        1.    RECUPÉRER SA COMPOSTELA

 

  

La première chose que font les pèlerins à leur arrivée est de récupérer leur Compostela, qui est parfois appelée à tort la Compostelana. La Compostela est un document officiel délivré par le Point d’information du pèlerin. Elle certifie votre pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle. Vous devrez prouver grâce à votre Carnet avoir complété 100 km à pied ou à cheval jusqu’à Saint-Jacques-de-Compostelle, ou 200 km si vous voyagez à vélo.


Le Point d’attention du pèlerin se trouve au 33 Rúa Carretas, à 200 mètres de la cathédrale. Ses heures d’ouverture varient selon l’époque de l’année :

 

  • De 8h00 à 21h00, entre le 1er avril et le 31 octobre.
  • De 10h00 à 19h00, entre le 1er novembre et le 30 mars 

 

Les 25 décembre et 1ers janvier de l’année, le bureau est fermé et la Compostela est remise dans la Sacristie de la cathédrale.

Le point d’information du pèlerin peut vous octroyer le « Certificat de distance », un document délivré par le chapitre qui certifie le nombre de kilomètres parcourus. Il indique également le jour et lieu de départ du pèlerinage, les kilomètres parcourus, le jour d’arrivée et l’itinéraire suivi.

 

 

2.    VISITER LA CATHÉDRALE DE SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLE

 

La cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle est le symbole de la ville et du pèlerinage.

Note importante

Changement dhoraires douverture de la cathédrale et déplacement des cultes en 2019

En raison des travaux menés dans la nef centrale de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle, le temple sera ouvert au public de 9h00 à 19h00 à compter du 28 janvier 2019. Les pèlerins pourront continuer à donner la traditionnelle accolade à la statue de l’apôtre dans sa niche et descendre dans la crypte apostolique. Les cultes religieux n’auront cependant pas lieu dans la cathédrale, mais dans d’autres églises de la ville. Davantage d’informations sont disponibles sur le site internet de la cathédrale.

➡️ Messe quotidienne du pèlerin (12h00) : église de San Francisco.
➡️ Messe quotidienne : église de Santa María Salomé (Rúa Nova). 7h30, 9h00, 10h00 et 19h00 du lundi au dimanche. Il y aura également messe le samedi après-midi à 18h00 et le dimanche à 13h00 et 18h00       
➡️ Offrande à l’Apôtre et messe du 25 juillet : église de San Martín Pinario. 
➡️ Les groupes de pèlerins seront répartis par langue dans les églises de S. Fructuoso, S. Fiz de Solovio, Sta. María Salomé et dans la chapelle du Centre international d'accueil du pèlerin (33 rúa Carretas).

 

La cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle est ouverte tous les jours de l’année, de 7h00 à 20h30. L’entrée est gratuite sauf pour le Musée, les Archives ou les Toits, accessibles en visite guidée.

L’entrée se fait généralement par la Plaza de la Platerías ou la Plaza de Azabachería, sauf en cas d’Année jacquaire, durant laquelle la Porte sainte, de la Plaza de la Quintana est ouverte.

Pour des raisons de sécurité, l’accès au sanctuaire muni d’un sac à dos est interdit. Pensez donc à le laisser dans notre consigne au 4 Rúa do Franco, à 150 mètres de l’Obradoiro.

Vous pouvez assister à différentes messes. La Messe du pèlerin est célébrée à 12h00 et 19h30, mais d’autres eucharisties sont organisées durant la semaine.

 

  • Les jours ouvrés à 9h00.
  • Les samedis à 9h40 (laudes en latin), à 10h00, à 18h00 (en galicien).
  • Les dimanches et jours fériés à 9h40 (laudes en latin), à 10h00, 13h15 et 18h00.

La construction du temple a débuté en 1075 sous le règne d’Alphonse VI, et supervisée par différents maîtres : Bernardo el Viejo, Roberto, Esteban, ou le maître Mateo, célèbre créateur du grand Portique de la gloire La consécration a lieu en 1211. De nouveaux styles artistiques seront intégrés durant les siècles suivants tels que le Cloître de la Renaissance, la façade baroque de l’Obradoiro ou l’Azabachería au style néoclassique.

 

Bien que l’ensemble de la cathédrale constitue un véritable joyau, vous ne pouvez pas passer à côté de certaines sections à l’intérieur :

 

  1. Le sépulcre de l’Apôtre, sous le grand autel. Une urne en argent conserve comme le veut la tradition le sépulcre de l’Apôtre et ses disciples Atanasio et Teodoro. La crypte a été rénovée pour lui donner une voie d’accès et accueillir fidèles et visiteurs afin qu’ils puissent contempler le coffre renfermant les reliques au niveau d’escaliers latéraux. 
  2. L’autel est présidé par la Statue de saint Jacques le pèlerin. Il est possible d’y monter pour donner la traditionnelle accolade au saint. 
  3. Vous devrez également visiter la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle pour contempler le fabuleux Portique de la gloire, réalisé en granite polychrome par le maître Mateo à la moitié du XIIe siècle. Il est considéré comme le chef-d’œuvre de l’art hispanique de l’époque, et reprend des icônes illustrant l’apocalypse, dans un style de transition vers le gothique, avec trois arcs en plein cintre. 
  4. Juste derrière se trouve la statue du maître Mateo, surnommé le « Santo dos croques » regardant vers la nef principale. Son surnom signifie littéralement le « Saint des coups » en raison de la tradition qui consiste à se frapper trois fois la tête contre le front de la statue pour bénéficier de sa sagesse. De nos jours, la statue est clôturée dans un souci de conservation.
  5. En plus du grand autel, la cathédrale dispose de 19 chapelles, dont se démarque celle de la Corticela datant du IXe siècle annexée au temple, la « paroisse pour les pèlerins et étrangers » où la messe est quotidiennement célébrée à 11h15. Une ancienne tradition consiste à déposer les « veux écrits » dans un papier à déposer dans un panier sous l’image de Jésus au jardin des oliviers. 


Si vous souhaitez ne perdre aucun détail, procurez-vous un audioguide, disponible dans de nombreuses langues dans la Crypte du portique, Plaza del Obradoiro.

 


L'encensoir

 

 

L’un des plus célèbres symboles de la cathédrale reste l’encensoir, pièce de 1,50 mètre de haut pesant 50 kg. Il est balancé à vive allure grâce à un système de poulies tirées par huit hommes (appelés les « tiraboleiros »).


L’encensoir est utilisé à la fin de certaines eucharisties comme le 6 janvier, le Dimanche de la Résurrection, le jour de l’Ascension, le 23 mai (jour de l’apparition de l’Apôtre durant la bataille de Clavijo, à la Pentecôte, le 25 juillet, le 1er novembre, le 8 décembre, à Noël et le 30 décembre, jour durant lequel la dépouille de l’apôtre est déplacée.

« L’Offrande du pèlerin » est quant à elle célébrée tous les vendredis de l’année (sauf le Vendredi saint) pendant la messe de 19h30.

Une célébration est aussi possible en cas de demande auprès de la cathédrale dans le cadre d’un pèlerinage. Pour ce faire, envoyez un e-mail à l’adresse botafumeiro@catedraldesantiago.es

 

 

 

3.    QUE VISITER Á SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLE?

 

Saint-Jacques-de-Compostelle mérite d’être visitée de fond en comble en raison de ses merveilles architecturales, historiques, culturelles et des loisirs qu’elle offre. La ville est la capitale de la Galice, comptant près de cent mille habitants et s’articule autour de deux points : la vieille ville et la Plaza del Obradoiro comme épicentre, déclarée Patrimoine de l’humanité. Elle compte également une partie moderne avec l’Ensanche, les campus universitaires et les quartiers périphériques. Nous vous recommandons de visiter les lieux suivants selon le temps que vous avez à votre disposition :

 

 

VISITER SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLE EN 1, 2 OU 3 JOURS

 

 

EN 1 JOUR :

  • Faites le tour de la cathédrale et perdez-vous dans la vieille ville : émerveillez-vous devant la splendeur de la Plaza del Obradoiro: la façade baroque de la cathédrale, l’Hôpital des Rois Catholiques (ancien hôpital pour pèlerins transformé en parador), le Pazo de Raxoi, actuel siège de l’Hôtel de Ville, et l’Université. Dirigez-vous vers l’une des extrémités de la Plaza pour apercevoir la Calle de las Huertas et l’église dite des « quatre valets ». De là, vous distinguerez les statues donnant leur nom à cet édifice. Recherchez les pattes des Chevaux de la fontaine de Praterías et poursuivez l’ombre nocturne du pèlerin Plaza de la Quintana, où vous trouverez également la Porte sainte. Pénétrez dans la cathédrale, donnez une accolade au Saint et profitez du majestueux Portique de la gloire. Consultez les horaires de l’Encensoir. Cet évènement représentera un souvenir inoubliable. Prenez un café sous le soleil à Cervantes ou un verre de vermouth Plaza de la Pescadería Vella. Découvrez comment sont travaillés l’argent et le jais dans les ateliers et boutiques de la vieille ville. 
  • Découvrez les merveilles du Mercado de Abastos : il s’agit du second lieu le plus visité de la ville, après la cathédrale. Huit charmantes nefs en granite abritent l’excellence de la célèbre gastronomie galicienne : le produit frais. Fruits, légumes, fromages, poissons, viandes, etc. sont commercialisés par les vendeurs et les producteurs même dans un « supermarché » traditionnel connu comme « la Plaza » qui conserve l’essence et l’amour de la bonne chère. Si vous le souhaitez, vous pouvez acheter des produits qui seront préparés sur place dans l’un des postes du supermarché avant de les déguster.
  • Approchez-vous de l’Almeda et prenez-vous en photo : même si vous ne la parcourez pas entièrement, vous pouvez vous en approcher et vous prendre en photo avec les Deux Marías. Les sœurs Maruxa et Coralia Fandiño sont l’un des emblèmes de la ville. Marginalisées durant le franquisme pour leur passé gauchiste, elles ont toujours conservé leur style vestimentaire particulier qui brillait pendant leurs promenades quotidiennes dans le parc de la ville. En terminant le Paseo de los Leones, vous trouverez le célèbre « Eucalyptus de l’amour » entouré de son banc en bois depuis lequel vous pourrez profiter de magnifiques vues sur la cathédrale et la vieille ville. 
  • Commandez un verre de vin... Ou deux : Depuis l’emblématique rúa do Franco, en passant par A Raíña, jusqu’à la Praza do Toural et la Porta Faxeira, profitez de la large gamme hôtelière de la ville. Vins, tapas, poulpe, empanada, bouillon, etc. Il existe une multitude de spécialités locales à tous les prix pour profiter de la bonne chère et boire et trinquer avec les nombreux pèlerins et voisins qui s’y retrouvent tous les jours. 

 

EN 2 JOURS :

 

  • Visitez un musée : Le Musée de la cathédrale, le Musée du pèlerinage, qui offre des expositions sur l'histoire de la ville et du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, le moderne Centre galicien d’art contemporain (CGAC), ou encore d’autres intéressants musées répartis dans toute la ville. Découvrez la culture et l’histoire de Galice au Museo do Pobo Galego  et visitez le Panthéon des Galiciens illustres à San Domingos de Bonaval, ou dirigez-vous encore vers le Museo Granell au Pazo de Bendaña, sur la Praza do Toural. 
  • Prenez un bain de soleil à Bonaval : il s’agit de l’un des espaces verts les plus appréciés par les Compostellans : le cimetière Bonaval, ancien cimetière du couvant, offre de belles vues sur les toits de la ville.
  • Rendez-vous à San Martín Pinario, pour voir son perron et la façade plateresque et à San Francisco pour son église et l’ancien monastère, aujourd’hui aménagé en hôtel. Vous découvrirez sur votre chemin la Faculté de médecine et apercevrez les gargouilles du Séminaire ou de l’aile de l’Hôpital des Rois catholiques. 
  • Visitez le siège de l’Université composé de son cloître et jardins. Si vous aimez les bibliothèques, ne ratez pas celle de la Faculté d’histoire dans le quartier de Mazarelos. Vous pourrez admirer sur cette place l’unique porte de l’historique muraille de la ville : l’Arc de Mazarelos. 
  • Reposez-vous un moment sur les escaliers ou le banc de la Plaza de la Quintana, l’un des endroits les plus appréciés par les Compostellans et touristes. De là, vous pourrez admirer la beauté de cette place, la Casa da Parra, la Casa da Conga et le grand monastère de San Paio de Antealtares, dans lequel vivent aujourd’hui les religieuses du cloître. Vous entendrez alors la Tour de la Berenguela faire sonner ses cloches tous les quarts d’heure et heures. 

 

 

ET EN 3 JOURS...

 

  • Profitez de la Cidade da Cultura: pour vous rendre jusqu'au complexe architectural situé sur le Monte Gaiás, empruntez la ligne de bus partant de la calle de la Senra imaginé par Peter Eisenman. Il dispose de plusieurs espaces dédiés aux activités culturelles et de divertissement.
  • Montez sur les toits de la cathédrale. Il est possible de visiter les toits de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle qui pourra vous offrir une autre perspective de la ville.
  • Le parc de l'Alameda: Promenez-vous dans l’un des parcs les plus importants de la ville. Il dispose d’un jardin botanique situé sur le paseo de la Herradura, vous découvrirez les églises de Santa Susana et El Pilar. Si vous le parcourez dans son intégralité, n’oubliez pas le mirador donnant sur une partie du campus universitaire et ses facultés et résidences universitaires. 
  • Visitez les quartiers de San Pedro et San Lorenzo : ces quartiers historiques n’ont rien perdu de leur charme d'antan. Offrez-vous une ballade pour redécouvrir le commerce de proximité et les typiques boutiques de la ville avec leurs pierres, parcelle intégrée et volets.
  • Montez le Monte Pedroso: ce mirador offre un havre de paix naturel, à deux pas de la vieille ville. Vous mettrez environ 20 minutes à pied depuis l’Obradoiro, en passant par la rúa das Hortas, le quartier de Galeras et la côte du Monte Pío. 

 

SI VOUS DÉCIDEZ DE RENTRER CHEZ VOUS DEPUIS SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLE

 

Après avoir profité de Saint-Jacques-de-Compostelle, découvert d’autres villages de Galice, ou terminé votre pèlerinage jusqu’à Fisterra ou Muxía, arrive le moment du grand retour. Trois options s’offrent à vous.

  • En voiture: De nombreux pèlerins optent pour la location de voiture afin de rentrer chez eux. Si cela est aussi votre cas, vous trouverez dans la ville les plus importantes sociétés de locations, principalement situées à la gare ferroviaire au bout de la calle del Hórreo. D’autres décident de voyager jusqu’à Saint-Jacques-de-Compostelle avec leur propre voiture qu’ils laisseront dans un parking de la ville, pour finalement prendre un bus ou un train jusqu’au point de départ de leur pèlerinage. Vous pouvez également vous rendre en voiture jusqu’à cette même étape de départ, et y retourner en bus ou train après votre arrivée à Saint-Jacques-de-Compostelle.
  • En bus : La gare routière de Saint-Jacques-de-Compostelle se trouve à 20 minutes à pied du centre, dans le quartier de San Caetano. Vous pouvez vous y rendre en montant dans le bus 5 partant de la Plaza de Galicia ou depuis plusieurs arrêts de la ville. Consultez l’application gratuite pour smartphone, Maisbus, pour connaître les itinéraires et horaires. Plusieurs autobus quittent chaque jour la gare et relient Saint-Jacques-de-Compostelle et Madrid, ainsi que d’autres villes espagnoles et européennes. Si vous avez laissé votre voiture à Sarria ou O Cebreiro, consultez les horaires de bus de la société Freire, qui propose ces trajets.
  • En train : La gare ferroviaire de Saint-Jacques-de-Compostelle se trouve dans la Zona nueva de la ville, à proximité du centre. Plusieurs trains se rendent quotidiennement à Madrid, Barcelone et Bilbao, pouvant servir d’escale vers d’autres villes espagnoles. Les pèlerins désirant aller au Portugal peuvent prendre le train jusqu’à Vigo qui relie la ville avec le pays voisin. Pour plus d’informations, consultez notre site internet ou contactez le service client Renfe (+34 902 320 320).
  • En avion : L’aéroport Lavacolla se trouve à 11 kilomètres de la ville. Une ligne de bus desservie par la société Freire, fait la navette entre l’aéroport et la ville entre 7h00 et 1h00 du matin, avec une fréquence toutes les 30 minutes. Le bus s’arrête à plusieurs arrêts de la ville : Plaza de Galicia, rúa da Rosa, gare ferroviaire, gare routière, chapelle de San Lázaro, Palais des congrès, San Marcos, Xan Xordo et Lavacolla. Vous pouvez aussi y aller en taxi depuis n’importe quel endroit de la ville (+34 981569292). Les compagnies aériennes telles qu’Iberia relient Saint-Jacques-de-Compostelle et de nombreuses villes espagnoles et européennes. Ryanair, Vueling et Air Europa offrent également des vols jusqu’à Saint-Jacques-de-Compostelle.

Si vous ne souhaitez pas vous encombrer avec vos bagages ou que vous ne voulez pas les enregistrer si vous prenez l’avion (il n’est pas possible d’emporter de bâton comme bagage à main) vous pouvez les envoyer depuis l’un de nos bureaux de poste CORREOS jusqu’à chez vous. Trois d’entre eux se trouvent Rúa do Franco (à 150 m de la cathédrale), au Point d’information du pèlerin et à 100 mètres de la gare routière.

ENVOI DE VÉLO : Si vous avez réalisé votre pèlerinage à vélo, expédiez-le à votre domicile depuis notre bureau de poste Rúa do Franco grâce à notre Pack vélo, pour 45 euros (prix pour 2019 pour un envoi vers l’Espagne métropolitaine avec un paquet spécial et une assurance de 300 euros). Des envois vers le reste de l’Europe sont également disponibles. Cliquez sur ce lien pour obtenir davantage d’informations et consulter notre grille de prix.

 

 

DE SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLE À FISTERRA 

 

Le nombre de pèlerins qui poursuivent leur pèlerinage jusqu’à Finisterre ne cesse d’augmenter chaque année. Il s’agit d’un beau voyage jusqu’au bout du monde, pour connaître la célèbre Costa da Morte galicienne et contemplez l’infini océan Atlantique.

Le chemin à Finisterre représente près de 100 kilomètres supplémentaires réalisés en 4 ou 5 étapes depuis Saint-Jacques-de-Compostelle. C’est le seul et unique itinéraire qui ne se conclut pas à Saint-Jacques-de-Compostelle. Une fois cette dernière atteinte, de nombreux pèlerins décident de rejoindre également Muxía pour voir le Sanctuaire da Virxe da Barca.

Vous pouvez également y aller en bus. Plusieurs bus de la société Monbus s’y rendent chaque jour. Le trajet dure entre 2 et 3 heures. Si vous comptez retourner à Saint-Jacques-de-Compostelle et souhaitez voyager sans sac à dos, confiez-le à notre consigne du bureau Rúa do Franco, à 150 mètres de la cathédrale, ou souscrivez à notre service de transport de sacs à dos. Nous nous chargerons de le transporter étape par étape.

Après être arrivée à Fisterra, rejoignez la côte pour admirer le phare de Fisterra et, si cela est possible, asseyez-vous sur les rochers pour profiter du coucher de soleil plongeant à l’horizon, considéré jadis comme le bout du monde. Un lieu magique, de toute évidence. C’est aussi là que se trouve la borne du kilomètre zéro.

De nombreux pèlerins y réalisent les trois célèbres coutumes : la purification en se baignant dans la plage de Langosteira, à 2 km avant d'arriver au village, de mort, en se séparant d’une partie de son matériel, et de résurrection en contemplant le coucher de soleil.

Si vous vous rendez à pied à Fisterra et que vous faites tamponner votre Carnet de pèlerin à chaque étape, l’auberge publique vous délivrera la « Fisterrana » qui certifie votre arrivée au bout du monde.

Depuis Fisterra ils vous resteront 30 kilomètres jusqu’à Muxía, qui constitue l’un des itinéraires alternatifs. De nombreux pèlerins divisent leur itinéraire en deux étapes et décident de passer la nuit à Lires. Ce chemin, en plus de vous faire profiter de la dénommée Costa da Morte, vous emmènera jusqu’au Sanctuaire da Virxe da Barca où, selon la tradition, s’est rendue la vierge dans un navire de pierre pour soutenir l’apôtre. À côté se trouvent les célèbres rochers de la « Pedra de Abalar », à laquelle sont attribués des dons divinatoires et la « Pedra dos Cadrís”, une pierre sous laquelle les croyants passent (neuf fois) pour guérir les maladies rénales ou les problèmes de dos.

Si vous n’avez pas le temps de vous rendre à Fisterra, mais que vous souhaitez découvrir la ville, l’agence de voyages Viloria Galicia Incoming organise des excursions d’un jour à Fisterra et Muxía.